Suzanne Ravinet

-
Suzanne Ravinet

Suzanne Ravinet

Suzanne RAVINET a vécu dans une famille unie, mais ballotée par le besoin de gagner sa vie et par les aléas de la dernière guerre. Au sortir du Lycée de NÎMES, l’auteure se destine à des études scientifiques afin d’obtenir la licence d’enseignement lui permettant de devenir professeur, ce qui implique d’être reçue à l’examen de première année à la Faculté des Sciences, le SPCN, qui permet de poursuivre le cycle comprenant 6 certificats.

Mais Suzanne va devoir perdre de vue ses ambitions en raison d’une mise en retrait au profit d’un étudiant ambitieux, sans moyens, qui va l’accaparer, l’isoler, l’assujettir, afin de satisfaire son dessein personnel : devenir médecin. Et, cela, pendant 17 ans !
Suzanne ne voit rien venir…
Charles -par commodité- lui fera un enfant-Puis, Charles, ne voulant pas être « simple médecin », envisagera une spécialité…
Suzanne couvrira toutes les dépenses inhérentes au foyer et aux études de Charles. Et, il l’empêche de se réaliser. Charles lui fait des promesses… qu’il ne tiendra pas.
Puis ce sera la rupture ! douloureuse ! et, des épreuves, difficiles.

Mais, libérée de l’emprise Suzanne se reconstruit, reprend des études, accède à une MAÎTRISE de SCIENCES de la VIE et de la TERRE et devient titulaire du CAPES.
Elle est alors nommée titulaire sur un poste de professeur au Lycée de LOUDUN (86 200) dans ces disciplines « sciences de la vie et de la terre » et, pour la spécialité « Médico-Sociale »

Puis elle passera dans la catégorie des personnels de direction comme Proviseur -adjoint puis chef d’établissement. Son souhait étant d’être au plus près des élèves et d’avoir un impact positif sur la politique des projets d’établissement.
Préoccupée par la réintégration des élèves renvoyés par conseil de discipline et désignée animatrice pour l’Éducation Nationale de la cellule EN/PJJ dans son district (Éducation Nationale/Protection jeunes justice) elle procède à la mise en place de la première classe-relais dans le collège (800) où elle exerce à Triel-sur-Seine en tant que Chef d’Établissement.

Mais la retraite est là et Suzanne RAVINET se met à écrire. Elle en ressent le besoin. Elle va procéder par étapes, des étapes qui la mèneront à la publication de 3 romans autobiographiques. Le premier à la recherche de ce frère perdu de vue depuis près de 40 ans « Il pleut sur Le Rocher ». Le deuxième « Une Renaissance » dans lequel elle apprend à vivre avec sa solitude, et à l’apprivoiser, dans une maison d’où personne ne peut la chasser, abordant dans son récit le sujet des séniors, leur vulnérabilité et leur rapport avec leurs enfants. Depuis toujours sensible aux personnes délaissées, en lutte contre les maltraitances faites aux femmes.

Bienveillance et amour du patrimoine se transmettent aussi dans cet ouvrage.

Puis « Au fil des jours ». Dans cet ouvrage l’auteure se livre parce qu’il fallait qu’elle se libère totalement d’un mal-être, de la souffrance psychologique subie depuis des années sous l’emprise d’un pervers narcissique dans l’objectif de la réussite sociale d’un mari dont le langage et l’assujettissement ont été l’arme la plus redoutable Elle parle ; dénonce ; explique. Écrire lui a permis de se rendre compte que le sujet pouvait être qualifié de récit d’une femme psychologiquement et économiquement maltraitée pendant tant d’années ! Et qui a dû couper court à toute relation perturbante afin de pouvoir se reconstruire.

Respectueuse du devoir de mémoire Suzanne RAVINET est soucieuse de l ’appropriation par les jeunes de l’héritage historique et culturel de la ville au travers de la création d’associations et de leurs actions.

Ouvrage EN VEDETTE

Au fil des jours, 2019

Maison d'édition

Achat local

Oeuvres du même auteur
2020

Activités lors du SLPA

LE dimanche 11 octobre à 15 h

Conférence  – Femmes sous emprises

Offerte par Suzanne Ravinet dans le cadre de jumelage Shippagan-Loudun, présenté en partenariat avec la Table de concertation pour contrer la violence familiale et conjugale de la Péninsule acadienne